Retrouvez-nous

Point-E 3XC Rue Kaolack
Immeuble 76 A -1ER Etage à droite
DAKAR – SÉNÉGAL
BP 4818 DKRP – SÉNÉGAL
FIXE :
+221 33 825 00 50
E-MAIL : CONTACT@BMCAUDIT.SN

L’ éthique et le sens des valeurs chez BMC Audit

Les valeurs qui constituent l’esprit BMC sont contenues dans son code de conduite qui est l’une des composantes essentielles de la culture d’entreprise qui nous anime.

Valeurs-bmc-audit2Aucun de ces principes, qui impliquent un certain nombre de qualités, ne peut être vécu séparément des autres. Si leur concept s’affine si l’expérience les enrichit, ces valeurs ont en commun d’avoir à résister à la double épreuve de la gestion quotidienne et de la durée.

A travers la mise en place d’un certain nombre de mécanismes permettant de garantir l’application des principes fondamentaux, BMC s’attache à créer un espace de liberté où le principe qui commande tous les autres est le respect de l’autre, client, collaborateur ou associé.valeurs bmc audits

Nos valeurs ont aussi une vie collective. A la faveur du temps et des enrichissements successifs, nous savons que notre « code » évoluera pour répondre à de nouveaux enjeux. Il en est ainsi par exemple de la conciliation indispensable entre esprit d’équipe, esprit d’entreprise, volonté d’équité et leadership…Autant de voies que nous explorons et explorerons ensemble.

L’INDEPENDANCE

L’indépendance est une obligation stricte, et sans son respect absolu, les opinions émises sont sans valeur.

Cette notion n’est pas théorique, mais très fortement ancrée dans des pratiques et dans un code de conduite qui donnent à BMC son identité.

goldfish jumping out of the water

L’indépendance financière

La gestion de BMC vise à lui donner l’indépendance financière qui est la condition première de son indépendance d’opinion.

Quelques principes forts simples ont été déclinés par les associés fondateurs. Tout d’abord, l’obsession de la santé financière du cabinet, en commençant par une grande prudence en matière de trésorerie : parce que la solidité d’une entreprise repose sur sa capacité à assumer les charges et rémunérer les collaborateurs.

A cela s’est ajoutée l’obligation de ne dépendre d’aucun client et celle de ne pas dépendre de financement externe trop lourd. BMC finance son développement prioritairement pas ses fonds propres, constitués par les apports des associés.

L’indépendance d’esprit

Cette notion concerne à la fois BMC comme entité et les personnes qui y travaillent :

  • Par rapport à l’argent

Le profit n’est pas l’objectif, mais un outil. Cela se traduit d’abord par la préoccupation permanente de dégager une véritable capacité à investir. «  Le développement coûte beaucoup d’argent, mais il ne faut pas hésiter à investir sans relâche pour aller de l’avant, et se faire une place au Sénégal, et en Afrique de l’Ouest ». Et l’on sait que dans les métiers du service, les investissements sont le plus souvent immatériels.

  • Par rapport aux idées reçues

BMC tient fermement à garder son identité et à travailler en dehors des modéles préétablis, souvent importés (management, gouvernance, normes comptables etc…). « La tendance du marché est à la taylorisation, par le biais de la standardisation à outrance ; nous, nous préférons le sur-mesure. Dans le cadre d’une mondialisation qui a de nombreux aspects positifs, nous voulons garder la proximité et la flexibilité de l’artisan, qui seules permettent la vraie pertinence et la vraie responsabilité ».

LA COMPETENCE

L’indépendance est une notion, incarnée dans un système institutionnel, qui n’aurait pas de sens sans un contenu, la compétence, qui est le seul « fonds de commerce » de BMC.

La compétence professionnelle

La compétence s’appuie chez BMC sur une diversification des métiers. L’expertise dans les métiers de l’audit, de la comptabilité et des services professionnels est renforcée par la formation permanente des collaborateurs.bmc-audit-competences

Parce que les métiers de BMC (audit, expertises, fiscalité et services professionnels » sont tous liés aux décisions stratégiques de l’entreprise, à la gestion, au risque et à la profitabilité, le « conseil est inhérent à la fonction professionnelle, y compris dans le cadre du rôle d’attest, et en constitue la composante naturelle ; un « notariat comptable », au-delà de son aspect « castrateur », sous estimerait gravement le rôle stratégique qu’ont toujours eu les experts comptables et les auditeurs.

Concrètement, le recrutement chez BMC s’enrichit de la diversité des formations, (écoles de commerce, universités, grand écoles etc…) et privilégie le sens de la communication et l’ouverture d’esprit des candidats.

La compétence par les hommes

A titre individuel, la compétence s’entretient. Pour cela, il nya pas de miracle : seule une grande exigence de travail peut permettre d’atteindre un haut niveau de compétence.

Pour attirer des personnes de valeur, il faut également leur donner de vraies responsabilités, de réelles perspectives d’évolution avec l’émergence de projets forts et une bonne rémunération.

Il ya derrière une obsession de la compétence chez BMC, un objectif stratégique clair, qui n’a rien d’idéaliste : la compétence, cultivée et reconnue, est le point de départ incontournable de la possibilité d’exister autrement sur le marché sénégalais, africain et mondial.

L’ETHIQUE ET L’INTEGRITE

A l’évidence, l’intégrité est la qualité première que l’on attend d’un conseil et d’un auditeur. Pour ce dernier, c’est la condition sine qua non de la crédibilité de sa mission d’opinion à destination des tiers.bmcaudit-valeurs

Cette notion, apparemment abstraite et volatile, fait en réalité référence à un code de conduite qui laisse peu de place à l’interprétation. Oublions l’appât du gain, géré chez BMC par une volonté de transparence et une philosophie du partage qui réduit sensiblement son champ d’action. Demeurent, les deux principales menaces : la première est bien évidemment la perte d’indépendance, par exemple vis-à-vis d’un client trop important dont le départ mettrait en péril l’entreprise ; la seconde est l’attachement au client, la familiarité excessive qui peut se créer au-delà des indispensables liens de confiance, et qui peut conduire à éviter les vérités désagréables à entendre…et donc à dire.

En réalité, éthique et intégrité sont la mise en pratique au plus près des principes et du code de conduite que BMC élabore progressivement avec comme objectif principal, un niveau de transparence élevé permettant d’affirmer «  nous sommes ce que nous annonçons et nous pouvons le prouver ».

LE SENS DU SERVICE

Tous les principes énoncés plus haut n’auraient guère de sens sans l’existence d’une contribution clé au fonctionnement des entreprises et sans l’existence des clients, avec lesquels se tissent souvent des liens affectifs profonds.bmcaudit-Service

Pour répondre aux attentes de nos clients, la qualité de tous les intervenants, collaborateurs et associés est le facteur clé. Le recrutement se fait sur la notion de compétence car l’audit et le conseil sont des disciplines techniques, mais aussi sur la capacité relationnelle, l’esprit de synthèse et la compréhension générale de l’autre.

Les relations personnelles avec les clients reflètent cette volonté : rapidité d’intervention, proximité, disponibilité des responsables…et bien entendu franchise ! « Mais en gardant à l’esprit qu’à défaut d’être toujours aimable dans ses propos, on n’en demeure pas moins courtois.  Il s’agit toujours d’apporter un dialogue, un espace de liberté et d’innovation à nos interlocuteurs.

Le sens du service dépasse la relation commerciale, et BMC s’attache au « concept de la valeur globale de l’entreprise, qui tient compte de l’intérêt des actionnaires mais aussi des clients, fournisseurs, salariés, de son positionnement et de son éthique. L’Afrique a besoin d’entreprises idéologiques qui s’intègrent pleinement dans une société dynamique.